Ouvrages récents sur le dessin
10 mars, 2009, 3:22
Classé dans : Ici - Maintenant

Marcel Dzama: Even the Ghost of the Past 

Un ouvrage dédié à l’oeuvre de Marcel Dzama, publié aux éditions Steidl International Photography, paraîtra en mai prochain. Un artiste canadien issu du Royal Art Lodge: à découvrir.

Ouvrages récents sur le dessin dans Ici - Maintenant 1226678333-4896

 

Drawing – The Purpose  (Leo Duff et Phil Swadon)

Pourquoi dessinons-nous? De l’artiste à l’architecte en passant par l’archéologie, le dessin fait partie intégrante du processus de création et cet ouvrage en fait l’historique et l’analyse. En plein dans nos cordes, n’est-ce pas? Paru il y a quelque semaines, aux Presses de l’Université de Chicago.

drawing-purpose dans Ici - Maintenant

 

Collection Art Graphique

Premier grand ouvrage consacré à la collection d’art graphique du Centre Pompidou, ce livre est le complément naturel des deux publications dédiées à la collection historique et à la collection contemporaine : après les peintures et les sculptures, voici les oeuvres sur papier – grands fonds d’études, chefs-d’ouvre isolés – qui forment une collection à tous égards exceptionnelle. Un livre magnifique et plutôt dispendieux pour nous, pauvres étudiants, paru en février dernier aux Éditions du Centre Georges Pompidou. Avis aux intéressés!

9782844263711FS



travaux antérieurs
10 mars, 2009, 2:06
Classé dans : Marie

Images tirée du recueil «Abécédaire»

Extraits d'une installation vidéo antérieure 



La pratique de Marie Levasseur
10 mars, 2009, 1:45
Classé dans : Marie

 Le travail de Marie Levasseur s’est, au départ, développé dans le champ de la peinture. Ses questionnements sur le geste et le trait l’ont mené à aborder les notions tels que le vide et le plein ou la disparition et la réapparition. Tant dans sa pratique en peinture qu’en vidéo ou en photographie, l’effacement, le jeu d’échelle, l’interprétation et la traduction sont des stratégies utilisée par l’artiste pour tenter de capter les résidus de voix et de lieux. 

Dans son travail vidéo, sonore et photographique, l’artiste récupère des rebuts numériques et les assemble comme des matériaux recyclés. Quelle image restera après notre disparition? Et si cette image n’était pas celle qu’on aurait choisie? Elle cherche dans l’abstraction et le mystère des réponses à la mort et à la perte. 

Les travaux de l’artiste tendent vers l’abstraction sans jamais devenir une quête formelle, puisque c’est la relation à l’Autre et l’impossibilité du langage qui sont au centre de ses préoccupations artistiques. 



extraits d’expérimentations
10 mars, 2009, 1:42
Classé dans : Marie

framepuit.bmp  frametube.bmp

grilleframe.bmp  framespot.bmp



Lithographies
10 mars, 2009, 1:26
Classé dans : Maude

corriveaum2009oeuvre.jpg

Lithographie sur pierre

9×5

2009



Oeuvres antérieures
9 mars, 2009, 4:57
Classé dans : Maude

Illustration

Graphite sur papier Arches

14×10

2007



Démarche artistique, premier jet
9 mars, 2009, 4:33
Classé dans : Maude

Ma démarche artistique s’articule autour de la pratique du dessin. Proche de l’illustration, mes dessins évoluent entre le descriptif et le narratif, et relèvent à la fois de l’acuité d’observation et d’une dimension non observée proche du rêve. Utilisant entres autres le graphite, l’aquarelle et l’encre sur papier, je joue avec les codes formels du langage visuel en confrontant ligne et tache, achèvement et inachèvement, dessin léché et tracés désordonnés, etc. 

M’inspirant à la fois de photographies personnelles, d’images tirées de magazines ou plus souvent de mon environnement immédiat, ma démarche consiste à extraire de leur dimension quotidienne des éléments et les recontextualiser afin de leur donner un sens nouveau. Que ce soit par le biais du dessin d’observation ou de la reproduction, mon travail est un travail d’appropriation d’images, ce qui m’amène à questionner ma perception du monde.



Extrait tiré du livre Doubles de Lucie Robert
9 mars, 2009, 4:28
Classé dans : Textes

Tout dessin est un double. Il est la matérialisation d’une forme, d’une image, d’une idée, d’un projet, d’un mouvement ou d’un geste. Il inscrit un élément extérieur sur une surface. Il n’est pas le pareil et l’identique, mais le double distinct et différent, celui qui naît du transfert au moyen de la ligne et du trait, de l’opacité de l’encre ou du crayon qui s’étend  sur la surface, la traverse et la creuse, la redouble.

Le dessin enregistre un dessein, une attention, une idée matérialisée sur la page. Avant de se présenter dans la confirmation et la sûreté de la répétition, le dessin est intuition et fragilité. Il avance altérable et instable sur la strate supérieure de la feuille, comme le suspens qui le guide et ose nommer et affirmer ce double.

Robert Lucie, Lacroix Laurier, Doubles, Longueil, Plein Sud, 2002, 76 p., 1er parag., p.21.



Extrait tiré du livre Drawing Now
9 mars, 2009, 4:12
Classé dans : Textes

After a hiatus in the 1980s, the 1990s ushered in an efflorescence of contemporary drawing not seen since the heyday of Post-Minimalism. A significant number of these drawings of the last decade, however, challenge many of the givens so carefully husbanded over the past half century. Although the works in Drawing Now: Eight propositions vary tremendously in technique, medium, size, scale and imagery, they share a similar rejection of the orientation toward process, exhibiting more affinities with nineteeth-century drawings than with the graphic effusions of American artists in the 1970s. By and large these drawings are finished and autonomous and to some degree representational. They are also what Yve-Alain Blois has called « projective », that is, they depict something that has been imagined before it is drawn, as opposed to being found through the process of making. Since many of the works are both descriptive and narrative, affinities with popular illustration should come as no surprise; other works share the techniques and formal vocabularies of varieties of precision drawing elsewhere considered industrial or commercial. Such close relationships to popular cultural forms, architectural plans, scientific drawing, ornamental embellishment, and vernacular and fashion illustration further distance these drawings from process-oriented work, which exists entirely in the realm of « art ». To generalize, the artists in this exhibition are creating a kind of drawing that refers as much to the language of life around us as it does to fine art-that can communicate information, narrate a story, create a scenarion or conjure a world or a system of belief. With all respect to Serra, for many artists today drawing is not a verb but a noun.

Hoptman Laura,  Drawing Now: Eight propositions, New York, Museum of Modern Art, 2002, 192p., 2ième parag., p.12.



Extrait tiré du livre Vitamine D:nouvelles perspectives en dessin
9 mars, 2009, 2:50
Classé dans : Textes

« Au cours des dernières années, le dessin a occupé de plus en plus d’espace dans les expositions et biennales d’art internationales. Si son importance n’a jamais été négligée dans l’histoire de l’art, il a rarement bénéficié de l’attention dont il jouit aujourd’hui auprès des artistes de la jeune génération. Comme le prouvent les oeuvres rassemblées dans cet ouvrage, le dessin ne se limite plus au carnet ou au croquis préparatoire, ni au crayon et au papier. Il se définit ici comme un procédé consistant à tracer des marques dans le but de créer une composition fondée sur le trait; et comme l’illustre le large éventail d’artistes retenus, le dessin contemporain oscille entre le monumental et le microscopique, le conceptuel et le tridimentionel, le noir et blanc et la couleur. VITAMINE D est la première monographie du mouvement artistique actuel qui incite les artistes à redéfinir le dessin et à repousser ses limites dans de nouvelles directions. »

Burton Johanna, Vitamine D: nouvelles perspectives en dessin, Paris, Phaidon, 2006, 351 pages, p.4 parag.2.


1234

sculpturebois |
Bile noire |
artonline |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Plum'Arts
| peinturesmaryse2009
| REVERIES EN MORCEAUX