chaos/ordre
11 mars, 2009, 14:44
Classé dans : Glossaire

CHAOS n.m. (gr. khanos). 1. PHILOS. Confusion générale des éléments de la matière, avant la création du monde. – Fig. Désordre épouvantable, confusion générale.

ORDRE n.m. (lat. ordo, ordinis, rang). I. 1. Manière dont les éléments d’un ensemble organisé sont placés les uns par rapport aux autres ; disposition, arrangement.

(Petit Larousse illustré, 1992)



Le groupe dessin et processus
10 mars, 2009, 22:37
Classé dans : Accueil - Généralités

Bienvenu dans le groupe dessin et processus

 

Comment présenter cette équipe éclectique?

Probablement par des généralités entourant le dessin et le processus, ces deux concepts qui ont synthétisé le groupe.

 

Le dessin prend plusieurs formes et rendus. Il trouve des applications dans divers domaines autre que l’art : architecture, design, industrie, éducation, communication, psychologie, etc.

Le dessin peut être pris comme un processus en soit mais aussi comme étape d’un processus plus large (ex. : dans le processus de représentation d’un objet ou le dessin est préparatoire à la peinture). Il est également possible de recenser l’histoire de la pratique du dessin, de ses apparitions préhistoriques jusqu’à ses applications contemporaines, pour obtenir le portrait de son évolution qui, lui-même, est un processus global.

 

…le processus est probablement la notion qui, plus que le dessin, fait le lien entre les membres du groupe…

 

Processus est un mot pour lequel Microsoft Word donne les synonymes suivant : évolution, changement, transformation, mouvement, développement, marche, progrès.

Le site Internet http://www.mediadico.com/dictionnaire/ lui associe ces expressions :

Processus permanent, décisionnel, irréversible, habituel.
Processus psychique, biologique, physiologique, naturel.
Processus morbide, pathologique, physique, géologique.
Processus social, politique, économique, inflationniste.
Processus organique, dialectique, chimique, morbide.
Processus finalisé, immunitaire, normal, fonctionnel.
Processus ethmoïdal (du sphénoïde).
Processus de formation, d’évolution, de soutien.
Processus de décision, de changement, d’adaptation.
Processus de croissance, de développement, d’extension.
Processus de fabrication, d’intégration, d’oxydation.
Processus d’un organe.
Processus par lequel une chose en entraîne une autre.
Processus qui a lieu, se déroule.
Processus qui aboutit à quelque chose.
Déroulement, ouverture, démocratisation d’un processus.
Résultat, continuité, phases, siège d’un processus.
Investigation des processus psychiques profonds.
Selon tel processus.
Sous l’influence d’un processus.
Accélérer un processus.
Activer un processus.
Amener un processus à son terme.
Amorcer un processus.
Arrêter un processus.
Assurer un processus.
Contrecarrer un processus.
Contribuer à un processus.
Déclencher un processus.
Désynchroniser des processus.
Engendrer un processus.
Enrayer un processus.
Entamer un processus.
Entretenir un processus.
Étudier un processus.
Faciliter un processus.
Faire évoluer un processus.
Faire évoluer par un processus.
Favoriser un processus.
Freiner un processus.
Gêner un processus.
Hâter un processus.
Interpréter un processus.
Interrompre un processus.
Itérer un processus.
Mettre fin à un processus.
Mettre en place un processus.
Modéliser un processus.
Participer à un processus.
Provoquer un processus.
Ralentir un processus.
Régulariser un processus.
Résulter d’un processus.
S’engager dans un processus.
Simuler un processus.
Soumettre quelque chose à un processus.
Suivre un processus.
Synchroniser des processus.

 

Ainsi, les sens et les contextes associés sont multiples.

 

Dans le champ de l’art, l’idée du processus peut facilement être individualisée par chaque artiste et devenir processus de création. Même dans cette optique d’individualisation, on peut supposer que le processus de nature artistique demeure l’un des plus ouvert sur les autres formes processuelles possibles.



Processus
10 mars, 2009, 22:34
Classé dans : Glossaire

PROCESSUS n.m. 1. Enchaînement ordonné de faits ou de phénomènes, répondant à un certain schéma et aboutissant à un résultat déterminé; marche, développement. 2. Suite continue d’opérations constituant la manière de fabriquer, de faire qqch ; procédé technique. (Le petit Larousse illustré, 1992)



représentation
10 mars, 2009, 21:09
Classé dans : Glossaire

En art, une représentation signifie stricto sensu « ce que l’on donne à voir » — du latin repraesentare, « rendre présent » (et pas « présenter à nouveau » comme on dit souvent).

En analyse d’image (et en analyse d’œuvre d’art en particulier), la représentation est un mode sémantique qui signifie « imitation de l’apparence » et est dans ce sens à distinguer de la symbolisation qui fait appel à des signes et de l’Expression qui, par des moyens artistiques, permet de parvenir à cet univers métasensible qui ne peut, directement, être exprimé par la conceptualisation scientifique.

Les variations dans la représentation sont un moyen pour exprimer ce qui, par extension, fait que le concept de représentation associe souvent les deux — cela peut donc dans ce cas renvoyer à une réalité revue et traduite par l’artiste.



croquis
10 mars, 2009, 21:08
Classé dans : Glossaire

Un croquis (familièrement, un crobard) est un dessin fait rapidement, à main levée, sans recherche de détails et en principe d’après nature. Il répond à plusieurs objectifs: exercice pour le dessinateur, lui permettant d’affiner et d’entretenir le rapport entre sa perception visuelle, son esprit de synthèse et sa motricité manuelle ; prise de vue documentaire, afin d’utiliser ultérieurement des éléments graphiques; explication visuelle, en tant qu’ outil de communication. Enfin, un croquis peut être un dessin préalable à un travail plus important et plus détaillé, mais dans ce cas on parlera plutôt d’esquisse.



Processus
10 mars, 2009, 21:06
Classé dans : Glossaire

Le mot processus vient du latin pro (qui signifie « pour », « dans le sens de ») et de cessus, cedere (aller, marcher) ce qui signifie donc aller vers l’avant, avancer. Ce mot est également à l’origine du mot procédure qui désigne plutôt la méthode d’organisation, la stratégie du changement.

De façon générique, le mot processus désigne une suite d’états ou de phases de l’organisation d’une opération ou d’une transformation. Processus et procédure ne peuvent se rejoindre dans la finalité. Toutefois, nous pouvons reconnaître un processus par sa souplesse et la procédure par sa rigidité. Les deux peuvent comporter des étapes et des règles. Tandis que dans le système du processus elles peuvent être transgressables, dans celui de la procédure elles sont incontournables. Ainsi, nous pouvons parler de « cahier de procédures », tandis que le processus laisse une marge (parfois très large) à l’improvisation.

Un processus peut-être considéré comme un système organisé d’activités qui utilise des ressources (personnel, équipement, matériels et machines, matière première et informations) pour transformer des éléments entrants (les intrants) en éléments de sortie (les extrants) dont le résultat final attendu est un produit. Enfin, le processus a un propriétaire qui est garant de la bonne fin et du bon fonctionnement de celui-ci.



dessin
10 mars, 2009, 20:55
Classé dans : Glossaire

Le dessin est une technique consistant à tracer sur une surface plane, au moyen d’outils appropriés, des traits destinés à donner une représentation plus ou moins exacte de la réalité, ou des figures décoratives, géométriques ou abstraites.

Dessiner (c’est-à-dire l’acte de créer un dessin) désigne l’action de tracer des marques sur une surface (une feuille de papier par exemple), en y appliquant une pression, ou par le déplacement d’un outil sur cette surface. Ces marques peuvent soit représenter ce que perçoivent nos yeux ou notre imagination, soit, comme dans le cas du dessin automatique, être le simple résultat du déplacement automatique de notre main au-dessus de la dite surface.



Processus
10 mars, 2009, 16:16
Classé dans : Clara

Voici ma source d’inspiration, ma bible. Cet encyclopédie est mon recueil d’image. Il y a tout ce dont j’ai besoin côté description. Je m’informe à l’aide des descriptions pour par le suite, mieux fusionner les animaux que j’aurai choisis.

Processus dans Clara 2070551512



Artistes de la 3D
10 mars, 2009, 14:48
Classé dans : Site d'artistes

 

Quelques artistes liés à la 3D:

Luc Courchesne

William Gibson

Ken Goldberg

Yoichiro Kawaguchi

Jaron Lanier

Ben F. Laposky

Gerhard Mantz

Miltos Manetas

Manfred Mohr

Benoît Mandelbrot

Michael Noll

Frank Popper

Perry Hoberman

Jeffrey Shaw 

 

Et quelques sites web:

http://www.johngerrard.net

http://stephan.barron.free.fr/technoromantisme/turrel.html

http://www.ccr.buffalo.edu/anstey/VDRAMA/index.html

http://www.naimark.net/index.html

http://www.centrifuge.org/

http://nedkahn.com/

http://www.scit.wlv.ac.uk/events/latham.html

http://www.reorient.hu/

http://www.flong.com/

http://www.gregorybarsamian.com/LoadFlash.html

http://counteraktiv.com/

http://www.glform.com/



Peter Eisenman à propos des dessins de Daniel Libeskind (architecture)
10 mars, 2009, 14:43
Classé dans : Textes

« […] It is within the domain of the transitory that the drawings of Daniel Libeskind must be situated. But further, and perhaps more interestingly, they must be read, and read as ‘not-architecture’.

First, what is it to read a drawing? Traditionally, we read writing and see drawing. But if we transgress that custom, then we accrue to drawing the privilege of the autonomy of the reader. If we limited ourselves to seeing drawings as drawings then there would be no possibility of unhooking signs from objects (and thus ‘not-architecture’ from architecture), a privilege of reading. In architectural drawing, there is no metaphysics of ‘hooking’ – the image is not conceived of as ‘hooked’ to the object in the way that a sign is to a signified in writting. Traditionally, in a text, there is no necessary image relationship between the sign and its object or meaning; this is not the case in drawing since the image is a replication, representation or abstraction of an object – but it is not significant of it. The notion of ‘unhooking’ is crucial to discovering the ‘not-architecture’ in Libeskind’s work, for it is in its free play of signing, its signing of signing, that we read these drawings as writings, and thus as a ‘not-architecture’. […] »

 

« It is precisely because they are not any random set of lines yet at the same time are not a precise set of lines conforming to a representation of an image. They are neither, they are other, and its because of their otherness that they begin to define from outside the limits of architecture – that is they become a ‘not-architecture’ in the traditional sense of naming or writting. They are unhooked signifiers which begin to encircle their former signified. As such, they are unsentimental trace of their own history. How far they can go before their progressive opacity (a quality of distance between signifier and signified) reveals its own transparency is the question of limit – their question of being. »

 

Peter Eisenman, « Representation of the limit : Writting a ‘Not-architecture’ », Daniel Libeskind countersign, Architectural Monographs No 16, London, Academy Edition, 1991.


1234

sculpturebois |
Bile noire |
artonline |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Plum'Arts
| peinturesmaryse2009
| REVERIES EN MORCEAUX